Consommation de supplément d’acide folique avant la conception

Acide folique Le mot clé de la prévention de cette maladie est ACIDE FOLIQUE la B9. Cette vitamine du groupe B est essentielle au      développement du système nerveux et de la moelle. Prise en suppléments de 0,4 milligrammes (mg) à 1 mg trois mois AVANT LA CONCEPTION et durant les trois premiers mois de grossesse elle permet de réduire les risques de spina-bifida chez le fœtus a 70%.Le spina-bifida  surviennent entre la troisième et la quatrième semaine du développement du fœtus, avant même que la plupart des femmes réalisent qu’elles sont enceintes. De plus, beaucoup de grossesses ne sont pas planifiées. Toute femme en mesure d’avoir des enfants, devrait donc consommer de l’acide folique quotidiennement.

      On retrouve cette vitamine dans l’alimentation courante : dans les fruits, les légumes, les céréales, la viande, les substituts de viande et dans la plupart des légumes verts. Cependant, il est très difficile d’en absorber naturellement une quantité suffisante pour prévenir le spina-bifida.

Incidence des malformations du tube neural
Même si aucun gène n’a pour l’instant été identifié comme responsable du spina-bifida, on a remarqué toutefois que les femmes qui ont une personne de leur famille proche qui a cette malformation sont plus à risque d’avoir un enfant qui a cette malformation. Voir des exemples dans le tableau suivant:

                 Situation familiale                                                                                                                  Risques
  • Parents sans antécédents familiaux de spina-bifida                                                                    0.1 %
  • Parents ayant déjà un enfant atteint de spina-bifida                                                                    05 %
  • Parents ayant déjà deux enfants atteints de spina-bifida                                                            09 %
  • Un parent (père, mère) atteint de spina-bifida                                                                                05 %
  • Un parent atteint de spina-bifida ayant déjà un enfant atteint de spina-bifida                    10 % à 15 %
  • Un parent ayant un frère ou une sœur atteint de spina-bifida                                                     02 %
  • Un parent ayant un neveu, une nièce, un cousin ou une cousine atteint de spina-bifida        0.1 %
  • Les deux parents atteints de spina-bifida                                                                                        12 %

Les futures mamans à risque doivent consommer jusqu’à 5 mg d’acide folique par jour.

acide_foliqueCertaines femmes plus à risque devront prendre un supplément d’acide folique plus élevé (jusqu’à 5 mg). Nous vous conseillons de consulter un médecin qui déterminera la quantité ex
acte dont vous avez besoin et qui pourra vous donner une prescription médicale. Toute femme qui pense appartenir à l’une des catégories suivantes devrait consulter un médecin pour en obtenir une.
1. Celles qui ont déjà un enfant ayant une malformation du tube neural; 
2. Celles qui ont dans leur famille du premier, deuxième ou troisième degré une personne ayant une malformation du tube neural; 
3. Les femmes dont les antécédents familiaux présentent un cas d’hydrocéphalie inexpliqué; 
4. Les femmes qui prennent des anti-convulsifs; 
5. Les diabétiques qui prennent des médicaments à base d’insuline ou autres.

Avertissement.

La consommation de doses élevées d’acide folique n’est pas toxique, même si une femme mange également des produits céréaliers enrichis d’acide folique et des aliments riches en folate. Cependant des doses élevées d’acide folique peuvent masquer l’incidence rare d’une déficience de vitamine B-12, appelée anémie pernicieuse. Cette condition affecte principalement les personnes âgées et dans certains cas, elle peut entraîner des dommages neurologiques. En consultant un médecin qui recommandera une forte dose d’acide folique, celui-ci pourra en même temps détecter chez la future femme enceinte une anémie pernicieuse.

Toute femme utilisant des médicaments devrait aussi consulter son médecin avant de consommer de l’acide folique en supplément afin d’en vérifier les contre-indications (dans le cas d’anémie pernicieuse, d’allergies connues à l’acide folique) ou les interactions médicamenteuses (avec le Chloramphénicol, phénobarbital, phénytoine, primidone ou sulfasalazine).

Alimentation

acide_folique_allimentUne alimentation saine est l’un des meilleurs garants d’une bonne santé. Lorsqu’il s’agit de prévenir l’incidence du spina-bifida, l’alimentation de la future maman doit comprendre des éléments riches en acide folique.Cependant, même si ces aliments contiennent de l’acide folique, il est très difficile, voire impossible d’en consommer une quantité suffisante pour prévenir le spina-bifida. C’est pourquoi il est essentiel que les futures femmes enceintes prennent un supplément vitaminique quotidien contenant au minimum 0,4 milligrammes d’acide folique, avant la conception.