Les Pharmaciens Edifiés sur les Modalités de Vente

Les pharmaciens d’officine ont été réunis, ce week-end, pour obtenir des explications sur les conditions de vente d’un dispositif médical, nouvellement inclus dans la nomenclature des produits pharmaceutiques remboursés par la Caisse nationale des travailleurs assurés sociaux (CNAS).

Suivez nous sur facebook

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

NOUVEAU DISPOSITIF MÉDICAL REMBOURSÉ PAR LA CNAS

Il s’agit de sondes lubrifiées pour auto-sondage intermittent qui seront remboursées à partir d’aujourd’hui, au profit des blessés médullaires (paraplégiques et tétraplégiques), mais aussi des personnes atteintes de spina-bifida et sclérose en plaques, donc souffrant d’une vessie neurologique. Ce matériel sera vendu exclusivement en pharmacie avec un tarif de référence fixé à 290 DA l’unité, soit à hauteur de celui en vigueur à la Caisse militaire.

Les pharmaciens ont été édifiés par le principal fournisseur de ce dispositif médical sur le mode de prescription défini par la Cnas et les services du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. L’ordonnance doit obligatoirement porter le type de la sonde hydrophile, sa destination (homme, femme ou enfant en précisant la taille et la charnière) et aussi la quantité (trois mois à raison de cinq sondes utilisées par jour).

À rappeler que la Cnas a consenti à rembourser à 100% ces sondes lubrifiées après un combat de près de sept ans mené par la Fédération algérienne des personnes handicapées et un comité d’experts formé de professeurs en médecine physique et réadaptation fonctionnelle et en urologie. Ces praticiens spécialisés ont adopté un consensus national médical et scientifique sur l’auto-sondage intermittent.

Par Souhila HAMMADI. Lire l’article originale ici.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn